Oops, an error
Loading. Please wait.

Le Moyenageux chords

298 views 3 this week
no commentswrite comment
1 2 3 4 5
3 more votes to show rating
add to favorites
×
Save as Personal and add changes to this tab that will be seen only by you. Learn more ›
×
You can save this tab as Personal to edit and correct it or add notes. All changes will be seen only by you. Learn more »
launch autoscroll
font size
0
reset
transpose
0
reset
simplify chords
display chords
guitar tuner
edit
Autoscroll
slow
fast
+/-
esc
set tempo
stop
Author
Difficulty
Strumming
There is no strumming pattern for this song yet. and get +5 IQ
Song: Le Moyenâgeux
Artist: Brassens
Album: Supplique pour être enterré à la plage de Sète
Year: 1966

Intro 
F#m

F#m         B7       E
Le seul reproche, au demeurant,
F#m         B7           E
Qu'aient pu mériter mes parents,
Em          A7          D
C'est d'avoir pas joué plus tôt
E           D          E      C#7
Le jeu de la bête à deux dos.
F#m         B7        E
Je suis né, même pas bâtard,
F#m         B7      E
Avec cinq siècles de retard.
Em          A7      D
Pardonnez-moi, Prince, si je
E        D       E         C#7
Suis foutrement moyenâgeux.

F#m         B7           E
Ah! que n'ai-je vécu, bon sang!
F#m         B7           E
Entre quatorze et quinze cent.
Em         A7      D
J'aurais retrouvé mes copains
E         D        E         C#7
Au Trou de la pomme de pin,
F#m         B7           E
Tous les beaux parleurs de jargon,
F#m         B7           E
Tous les promis de Montfaucon,
Em         A7           D
Les plus illustres seigneuries
E        D       E         C#7
Du royaume de truanderie.

F#m         B7           E
Après une franche repue,
F#m         B7           E
J'eusse aimé, toute honte bue,
Em        A7        D
Aller courir le cotillon
E            D         E          C#7
Sur les pas de François Villon,
F#m         B7           E
Troussant la gueuse et la forçant
F#m         B7           E
Au cimetière des innocents,
Em         A7           D
Mes amours de ce siècle-ci
E        D       E           C#7
N'en aient aucune jalousie.

F#m         B7           E
J'eusse aimé le corps féminin
F#m         B7           E
Des nonnettes et des nonnains
Em          A7           D
Qui, dans ces jolis temps bénis,
E            D           E          C#7
Ne disaient pas toujours "nenni",
F#m         B7           E
Qui faisaient le mur du couvent,
F#m         B7           E
Qui, Dieu leur pardonne ! souvent,
Em          A7           D
Comptaient les baisers, s'il vous plaît,
E        D       E     C#7
Avec des grains de chapelet.

F#m         B7           E
Ces petites sœurs, trouvant qu'à leur goût
F#m         B7           E
Quatre évangiles c'est pas beaucoup,
Em         A7          D
Sacrifiaient à un de plus :
E        D        E       C#7
L'évangile selon Vénus.
F#m         B7           E
Témoin : l'abbesse de Pourras,
F#m         B7           E
Qui fut, qui reste et restera
Em          A7           D
La plus glorieuse putain
E           D         E       C#7
De moines du quartier Latin.

F#m         B7           E
A la fin, les anges du guet
F#m         B7           E
M'auraient conduit sur le gibet.
Em          A7          D
Je serais mort, jambes en l'air,
E          D         E       C#7
Sur la veuve patibulaire,
F#m         B7           E
En arrosant la mandragore,
F#m         B7           E
L'herbe aux pendus qui revigore,
Em          A7          D
En bénissant avec les pieds
E           D       E     C#7
Les ribaudes apitoyées.

F#m         B7           E
Hélas! tout ça, c'est des chansons.
F#m         B7           E
Il faut se faire une raison.
Em          A7           D
Les choux-fleurs poussent à présent
E          D          E            C#7
Sur le charnier des Innocents.
F#m         B7           E
Le Trou de la pomme de pin
F#m         B7           E
N'est plus qu'un bar américain.
Em          A7           D
Y a quelque chose de pourri
E          D           E     C#7
Au royaume de truanderie.

F#m         B7           E
Je mourrai pas à Montfaucon,
F#m         B7           E
Mais dans un lit, comme un vrai con,
Em          A7           D
Je mourrai, pas même pendard,
E           D           E      C#7
Avec cinq siècles de retard.
F#m         B7           E
Ma dernière parole soit
F#m         B7           E
Quelques vers de Maître François,
Em         A7           D
Et que j'emporte entre les dents
E          D         E        C#7
Un flocon des neiges d'antan...

F#m         B7           E
Ma dernière parole soit
F#m         B7           E
Quelques vers de Maître François...
Em         A7          D
Pardonnez-moi, Prince, si je
E          D         E     D     E     D     E (fade out)
Suis foutrement moyenâgeux.

            
            
Suggest correction
Creating personal tab
Creating personal tab
You can edit any tab online and save it as your Personal.

You can edit, replace or remove any tab part or add personal notes – all changes will be seen only by you.

Personal tabs can be accessed anytime from any device, even offline.
Learn more »
Give kudos to tab author, rate the tab!
1 2 3 4 5
comments
print report bad tab
guest
You may want to rate the tab now too:
select rating
Wanna post a correction for this tab? Suggest correction