Oops, an error
Loading. Please wait.

Le Bulletin De Santé chords

469 views 9 this week
no commentswrite comment
1 2 3 4 5
3 more votes to show rating
add to favorites
×
Save as Personal and add changes to this tab that will be seen only by you. Learn more ›
×
You can save this tab as Personal to edit and correct it or add notes. All changes will be seen only by you. Learn more »
launch autoscroll
font size
0
reset
transpose
0
reset
simplify chords
display chords
guitar tuner
edit
Autoscroll
slow
fast
+/-
esc
set tempo
stop
Strumming
There is no strumming pattern for this song yet. and get +5 IQ
ARTIST: Georges Brassens
SONG: Le Bulletin de Santé 
ALBUM: Supplique pour être enterré à la plage de Sète (1966)


  A                                          C#   
 J'ai perdu mes bajoues,  j'ai perdu ma bedaine,
      D                              C# 
 Et, ce, d'une façon si nette, si soudaine,
       F#m                   D        
 Qu'on me suppose un mal qui ne pardonne pas,
  B7               E7                  A 
 Qui se rit d'Esculape et le laisse baba.


  A                                            C#   
 Le monstre du Loch Ness ne faisant plus recette,
    D                                       C# 
 Durant les moments creux dans certaines gazettes,
 F#m                   D        
 Systématiquement, les nécrologues jouent,
 B7                 E7                       A 
 À me mettre au linceul sous des feuilles de chou.

  A                                   C#   
 Or, lassé de servir de tête de massacre,
      D                                  C# 
 Des contes à mourir debout qu'on me consacre,
     F#m                     D        
 Moi qui me porte bien, qui respire la santé,
  B7               E7                A 
 Je m'avance et je crie toute la vérité.

  A                                        C#   
 Toute la vérité, messieurs, je vous la livre,
      D                                           C# 
 Si j'ai quitté les rangs des plus de deux cents livres,
       F#m                   D        
 C'est la faute à Mimi, à Lisette, à Ninon,
  B7                    E7                 A 
 Et bien d'autres, j'ai pas la mémoire des noms.

  A                                            C#   
 Si j'ai trahi les gros, les joufflus, les obèses, 
      D                                   C# 
 C'est que je baise, que je baise, que je baise
       F#m                      D        
 Comme un bouc, un bélier, une bête, une brute, 
     B7                     E7              A 
 Je suis hanté : le rut, le rut, le rut, le rut !

  A                                          C#   
 Qu'on me comprenne bien, j'ai l'âme du satyre, 
    D                                       C# 
 Et son comportement, mais ça ne veut point dire
     F#m                    D        
 Que j'en aie le talent, le génie, loin s'en faut ! 
  B7               E7                  A 
 Pas une seule encore ne m'a crié " bravo !"

  A                                              C#   
 Entre autres fines fleurs, je compte, sur ma liste, 
 D                                      C# 
 Rose, un bon nombre de femmes de journalistes
       F#m                       D        
 Qui, me pensant fichu, mettent toute leur foi, 
  B7               E7                  A 
 À me donner du bonheur une dernière fois.

  A                                                    C#   
 C'est beau, c'est généreux, c'est grand, c'est magnifique ! 
      D                                  C# 
 Et, dans les positions les plus pornographiques,
    F#m                        D        
 Je leur rends les honneurs à fesses rabattues, 
  B7               E7                          A 
 Sur des tas de bouillons, des paquets d'invendus.

  A                                         C#    
 Et voilà ce qui fait que, quand vos légitimes, 
      D                                            C# 
 Montrent leurs fesses au peuple ainsi qu'à vos intimes,
    F#m                      D        
 On peut souvent y lire, imprimés à l'envers, 
  B7               E7                       A 
 Les échos, les petits potins, les faits divers.

  A                                               C#   
 Et si vous entendez sourdre, à travers les plinthes, 
      D                                    C# 
 Du boudoir de ces dames, des râles et des plaintes,
    F#m                       D        
 Ne dites pas : "C'est tonton Georges qui expire ", 
  B7                E7                     A 
 Ce sont tout simplement les anges qui soupirent.

  A                                       C#   
 Et si vous entendez crier comme en quatorze : 
      D                                          C# 
 "Debout ! Debout les morts ! " Ne bombez pas le torse,
       F#m                   D        
 C'est l'épouse exaltée d'un rédacteur en chef, 
  B7               E7                  A 
 Qui m'incite à monter à l'assaut derechef.

  A                                           C#   
 Certes, il m'arrive bien, revers de la médaille, 
      D                                 C# 
 De laisser quelquefois des plumes à la bataille...
    F#m                       D        
 Hippocrate dit : "Oui, c'est des crêtes de coq", 
 B7              E7                     A 
 Et Gallien répond: "Non, c'est des gonocoques... "

  A                                              C#   
 Tous les deux ont raison: Vénus parfois vous donne, 
      D                                          C# 
 De méchants coups de pied qu'un bon chrétien pardonne,
       F#m                      D        
 Car, s'ils causent du tort aux attributs virils, 
 B7              E7                     A 
 Ils mettent rarement l'existence en péril.

  A                                               C#   
 Eh bien, oui, j'ai tout ça, rançon de mes fredaines. 
      D                                   C# 
 La barque pour Cythère est mise en quarantaine.
       F#m                      D        
 Mais je n'ai pas encore, non, non, non, trois fois non, 
  B7          E7                    A 
 Ce mal mystérieux dont on cache le nom.

  A                                            C#   
 Si j'ai trahi les gros, les joufflus, les obèses, 
      D                                   C# 
 C'est que je baise, que je baise, que je baise
       F#m                      D        
 Comme un bouc, un bélier, une bête, une brute, 
     B7                     E7              A     E7   A
 Je suis hanté : le rut, le rut, le rut, le rut !

            
            
Suggest correction
Creating personal tab
Creating personal tab
You can edit any tab online and save it as your Personal.

You can edit, replace or remove any tab part or add personal notes – all changes will be seen only by you.

Personal tabs can be accessed anytime from any device, even offline.
Learn more »
Give kudos to tab author, rate the tab!
1 2 3 4 5
comments
print report bad tab
guest
You may want to rate the tab now too:
select rating
Wanna post a correction for this tab? Suggest correction